Vin de Bordeaux CRESUS

LE GEL ET SES CONSEQUENCES

LE GEL ET SES CONSEQUENCES

 

Fin avril dernier, deux nuits de gel ont affecté 60 000 des 114 000 hectares de l’ensemble des appellations bordelaises. Les trois-quarts du vignoble de Saint-Emilion ont été touchés et, tout près de là, la vigne de CRESUS n’a pas été épargnée. Un mois plus tard, la végétation avait repris ses droits avec de nouvelles grappes qui préfiguraient une très hypothétique micro récolte . Nous ne proposerons pas de millésime 2017.